Abonnez-vous

Offres d’emploi, travail, recherche d’emploi, motivation professionnelle, trucs et astuces, etc. Nous souhaitons vous faire bénéficier de notre maîtrise du marché du travail.

Lire la vidéo
Menu Fermer
Vous avez demandé? On vous répond!
Une réconciliation est-elle possible? Les générations en médiation
Retour au blogue

6 minutes de lecture

Sujets:

Une réconciliation est-elle possible? Les générations en médiation

17 novembre 22

Depuis la fin de la pandémie et l’expiration (bienheureuse ou malheureuse) du télétravail obligatoire, de nombreux «headlines» fusent sur Linkedin et dans les journaux sur un sujet bien précis : l’influence des différentes générations sur le marché du travail et sur l’économie. On y retrouve, en suivant une ligne du temps assez courte :

  • 21 mai 2022 : « Pas de grande démission, mais beaucoup de mécontentement chez les moins de 35 ans. Un jeune sur deux pense changer d’emploi sous peu.» (Journal de Québec)
  • 29 juin 2022 : « Les pratiques de travail flexibles de la génération Z sont-elles réalistes pour tout le monde?» (Les Affaires)
  • 11 septembre 2022 : « Les jeunes changent la face du marché du travail.» (Journal de Montréal)

Vous aurez remarqué que bien de l’encre a coulé dans les derniers mois sur deux générations qui perturbent incessamment notre monde professionnel : la génération Y, affectueusement surnommée les milléniaux (1981-1996) et la génération Z (1997-2012).

D’ailleurs, pour la première fois cette année depuis 56 ans, Statistique Canada nous apprend que les baby-boomers représentent maintenant moins de 25% de la population canadienne.

Ceux qui vont bientôt renverser le pouvoir et détrôner leur majorité (ou majesté)? Les milléniaux. Et ça ne fait que commencer (vous donnez le ton que vous voulez à cette phrase : dramatique, optimiste, abracadabrante, en si majeur).

Pexels : Kelly

Une dualité de tous les jours

Oeuvrant en recrutement, nos experts-conseil discutent jour et soir (ne vous inquiétez pas, notre vie personnelle est respectée ; parole de génération Z) avec des personnes de tous âges. Être aux premières loges des disparités dans la vision du travail des québécois, c’est notre tasse de thé.

Notre autre tasse de thé (vert, cette fois-ci)? 🍵

Arrimer ses disparités avec les besoins des entreprises québécoises qu’on accompagne pour atteindre leurs objectifs et leur permettre d’accomplir leur mission quotidienne avec brio.

Et par déduction, cela amène presque expressément des remaniements dans certaines conditions de travail offertes (pour ne citer ici que le télétravail et la flexibilité d’horaire) et même dans les tâches/contenu d’un poste! Tout ça, en ne manquant pas de causer des maux de tête (ou de budget) à nos chers employeurs par étourdissements d'autant de changements et par manque de solutions face aux attentes si différentes au sein de leur équipe.

Une réconciliation est-elle vraiment sur la table?

Il le faudrait bien, non? Mais le veut-on?

Ou veut-on seulement continuer de parler d’à quel point le monde a changé? Que les jeunes, ça ne veut plus travailler (que je vous vois dire que vous n'avez pas dit ça/entendu ça au moins une fois en 2022).

Pexels : Normandie

Première piste de réflexion : ce qui ne se comprend pas, ne se change pas (une variante inspirée du fameux «ce qui ne se mesure pas, ne s’améliore pas»). Et il est bien plus facile de comprendre un problème en allant à la source de celui-ci, non? Le filon de questions suivantes pourrait bien vous y mener :

  1. Quel sens est-ce que le travail porte-t-il dans ma vie? A-t-il changé avec le temps?
  2. À quoi sert-il? 
  3. À quels besoins répond-il?

Le travail est bon pour chaque être humain (que vous ayez connu avoir un walkman ou non) et de nombreuses études le démontrent. Mais le contexte dans lequel il est exercé et comment on l’aborde autour de nous peut faire une énorme différence sur sa signification (tel que sauter de joie après avoir décroché un emploi de 17h-3h du matin après 1 an de recherche en 1993 où le taux de chômage était le double de celui de 2022).

Tenter de se comprendre soi-même en premier lieu est donc un bien bon début pour être ensuite en mesure de comprendre l’autre et se rallier sur des aspects fondamentaux ; tel qu’avoir besoin de se réaliser et d'être utile à la société.

De là, une réelle discussion pourra certainement émerger au sein de votre équipe (et par le fait même, des solutions!).

Le mot de la fin?

Cessez d'être dans le jugement, faites une introspection, ayez la curiosité d'explorer et discutez pour vous comprendre. 

Au final, on utilise tous les mêmes lettres de l'alphabet.

Experte-conseil en recrutement durable Laurie Desharnais

Il n’a fallu que quelques minutes pour tomber sous le charme naturel de Laurie! Tant par son intelligence que sa bonté flagrante, elle a démontré la plus value indéniable de sa présence au sein de l’équipe d’Aleanza. Accumulant les mentions d'excellence, sa créativité, sa proactivité et son désir toujours plus grand de vous épater, l'amène à mettre en place des solutions étonnantes. Jumelez à ses études en ressources humaines et gestion de projets l'expérience qu'elle acquiert au quotidien et vous obtiendrez une experte-conseil aux couleurs d'Aleanza.

RÉFÉRENCES :

Bordeleau, S. (27 avril 2022). Les baby-boomers forment désormais moins du quart de la population. Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1879216/recensement-generation-canada-boomers-statistique

Mcevoy, J. (21 mai 2022). Pas de grande démission mais beaucoup de mécontentement chez les moins de 35 ans. Un jeune sur deux pense changer d'emploi sous peu. Journal de Québec. https://www.journaldequebec.com/2022/05/21/pas-de-grande-demission-mais-beaucoup-de-mecontentement

Moore, C. (29 juin 2022). Les pratiques de travail «flexibles» de la génération Z sont-elles réalistes pour tout le monde? Les affaires. https://www.lesaffaires.com/dossier/sante-mentale-des-employes/les-pratiques-de-travail-flexibles-de-la-generation-z-sont-elles-realistes-pour-tout-le-monde/634212

Pilote-Côté, M. (11 septembre 2022). Les jeunes changent la face du marché du travail. Journal de Montréal. https://www.journaldemontreal.com/2022/09/12/les-jeunes-changent-la-face-du-marche-du-travail

Statistique Canda. (2022). Portrait général de la population vieillissante du Canada selon le Recensement de 2021. https://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2021/as-sa/98-200-X/2021003/98-200-X2021003-fra.cfm