Comment le sens au travail peut-il transformer ton quotidien ?  – Aleanza

Abonnez-vous

Offres d’emploi, travail, recherche d’emploi, motivation professionnelle, trucs et astuces, etc. Nous souhaitons vous faire bénéficier de notre maîtrise du marché du travail.

Lire la vidéo
Menu Fermer
Comment le sens au travail peut-il transformer ton quotidien ? 
Retour au blogue

9 minutes de lecture

Sujets: sens au travail, recrutement, ressources humaines, gestion, motivation

Comment le sens au travail peut-il transformer ton quotidien ? 

20 Décembre 23

Le sens au travail, une quête qui subsiste depuis plusieurs années déjà, tant pour un grand nombre de travailleurs, que pour les gestionnaires. Depuis la pandémie par contre, c’est devenu une réelle préoccupation.

Il est certain que la définition du sens au travail est différente et évolue avec les années. Baby-boomers, milléniaux ou génération Z, les attentes sont différentes! (D’ailleurs, il n’y a pas que le sens au travail qui est un enjeu générationnel, l’incroyable Laurie vous aidera à compléter vos connaissances par ici).

Pour Margaux Gelin, docteure en psychologie cognitive chez MoodWork, «considérer le travail comme quelque chose d’important, mais ne pas trouver de sens dans celui que nous faisons, conduit à ce que l’on appelle la dissonance cognitive. Il s’agit de ne pas réussir à aligner ce que nous faisons (la réalité de notre travail, nos actions quotidiennes) et ce que nous pensons (nos valeurs, nos croyances). Et cet état n’est pas sans conséquence sur la santé!».

Mais pour trouver du sens au travail, encore faut-il savoir le chercher! (PAM,PAM,PAM!)

Revenons sur la définition qu’on pourrait donner à ce fameux sens au travail.
D’après l’étude d’Estelle Morin, professeure titulaire à HEC Montréal en psychologie appliquée au management et au développement organisationnel, le sens au travail peut avoir trois aspects différents.

Schéma repris d'Estelle Morin

Il peut donc être défini comme étant la signification que l’on donne au travail, la valeur qu’on lui attribue ou les représentations qu’on en a, c'est-à-dire la place qu’on accorde au travail vis-à-vis le reste de notre vie.

L’orientation, quant à elle, est-ce qu’on recherche dans notre travail et les motivations qui guident nos actions. L’objectif, le but qu’on va chercher à travers le travail (tout ce qui est lié aux valeurs).

Enfin, le sens du travail est aussi dans la cohérence entre le travail et celui qui l’accomplit, une harmonie entre ce qu’on recherche dans son travail et ce qu’on perçoit dans le travail qu’on accomplit.

La cohérence n’est pas liée au métier qu’on fait, mais vraiment à nos valeurs et à nos motivations. Un recruteur en firme de recrutement peut expliquer un métier à travers plusieurs valeurs. Par l’étendu et la variété des entreprises et la stimulation des défis différents proposés, par le pouvoir de s’accomplir via un métier reconnu ou par la proposition de participer avec bienveillance à la résolutions de problématiques et d’enjeux qui perdurent au sein d’une entreprise.

Il existe des signes clairs qu’on a perdu du sens au travail. Pensons aux moments où on est plus aligné avec son travail, qu’on se sent intitule, qu’on a une perte de repères. (Et j’en passe!) 

Crédit photo : Skitterphoto

Les meilleurs outils aux services du sens au travail

Évidemment, comme tout ce qui est perdu, le sens au travail peut être retrouvé. Mieux encore, il peut être entretenu! (A-lle-lui-a!)

L’IKIGAI

La raison de se lever le matin

Ce terme vient de l’île d’Okinawa où vivent des supers centenaires (au-delà de 110 ans, en excellente santé) et l’une des clefs de cette longévité est le fameux Ikigai.

Ce terme fusionne « iki » (vie) et « gai » (ce qui en vaut la peine), exprimant ainsi la recherche du sens et de la valeur dans la vie quotidienne. Attention, c’est bien plus qu’un simple concept, c’est un mode de vie qui encourage à explorer, à équilibrer et à intégrer divers aspects de soi-même dans la quête d’une vie profondément satisfaisante.


C’est aussi rechercher les différentes occupations dans lesquelles on va trouver l’Ikigai et pas forcément quelque chose qu’on fait que dans le travail. Par exemple, apporter de l’attention à ses enfants peut être un Ikigai. (Réfléchissez aux vôtres, c’est intéressant, vous verrez!)


Ne nous mettons pas la pression, nous petits occidentaux. Parce que c’est une philosophie de vie japonaise, c’est bien normal de ne pas réussir à la maîtriser à la perfection !

L’Ikigai est une boussole pour une vie épanouie et significative. Il se manifeste lorsque vous équilibrez quatre éléments clés : 

Passion : Identifiez ce qui vous passionne, ce qui vous fait vibrer.(Qu’est-ce que vous appréciez faire ? Qu’est-ce qui vous touche ? Quelles passions avez-vous ?)

Talent : Reconnaissez vos compétences et talents naturels. (Quels sont vos talents et comment pouvez-vous les développer ? De quoi êtes-vous fier ? Que faites-vous d’utile pour les autres ?)

Mission : Découvrez comment vous pouvez contribuer positivement au monde. (Comment pouvez-vous contribuer au monde ? Quels changements voulez-vous apporter au monde ?)

Profession : Trouvez un moyen de subvenir à vos besoins financiers. (Quelles compétences pouvez-vous monétiser ? Quelles sont vos idées qui ont de la valeur ?)

Crédit photo : Site de Noémie de Saint-Sernin (https://noemiedesaintsernin.com/)

Le Job crafting

Crafter son emploi, c’est le façonner à sa main 

Pensons par exemple au fait d’ajouter ou de modifier des tâches à son poste, de changer nos interactions avec nos collègues et nos gestionnaires. Avant de songer à tout quitter, peut-être qu’on peut essayer de changer les choses qui ne nous conviennent plus, non?

 
Selon une étude de l’Université du Michigan intitulée What is Job Crafting and Why does it Matter ?, il existe 3 grands axes d’évolution : la nature des tâches à effectuer, la perception du travail à effectuer et la qualité des relations de travail.

1. La nature des tâches à effectuer
Vous avez été sélectionné et avez choisi un emploi avec des tâches précises, décrites sur une offre d’emploi. (Un peu comme un contrat non écrit!). Rien ne fait dire que les tâches, tout comme vous, ne peuvent pas évoluer. Faites preuve d’initiative et proposer de légers changements. Par exemple, changer la nature des tâches effectuées, modifier la manière de travailler ou encore le temps consacré à certaines missions, ajouter ou abandonner des responsabilités ou des missions supplémentaires.


Un exemple concret ? Je suis experte-conseil en recrutement durable et j’ai décidé de rejoindre le comité des écrivains Aleanza pour écrire des articles pour notre blog.

2. La perception du travail à effectuer

Saviez-vous que le cerveau est comme de la pâte à modeler ? Il est possible de le modeler à notre manière et de changer nos perceptions des choses. En effet, rien que modifier notre façon de considérer les tâches qu’on effectue peut nous permettre de trouver un sens à ce qu’on fait. Il s’agit en réalité d’avoir un regard différent sur le travail effectué et les tâches qui le composent. 

3. La qualité des relations de travail
On peut aussi trouver un sens au travail par la nature de nos relations interpersonnelles. On peut, par exemple, décider de prendre le temps de mieux comprendre le travail de ses collègues ou d’augmenter ou de réduire le nombre de tâches réalisées tout en ayant une bonne communication.

Crédit photo : Site de Noémie de Saint-Sernin (https://noemiedesaintsernin.com/)

En conclusion, la recherche du sens au travail est une quête personnelle essentielle pour le bien-être des employés et la productivité des entreprises. Comprendre les différentes dimensions du sens au travail, telles que l'orientation, l'objectif et la cohérence, permet aux individus de trouver une satisfaction plus profonde dans leurs tâches quotidiennes. Une réalité beaucoup plus présente depuis l’arrivée des nouvelles générations sur le marché du travail. 

Cependant, il est également important de reconnaître le rôle des employeurs dans la création d'un environnement de travail propice à l'épanouissement de leurs collaborateurs. Les employeurs peuvent influencer positivement le sens au travail en favorisant un climat de confiance, en encourageant la prise d'initiative, en offrant des opportunités de développement professionnel et en favorisant des relations de travail positives et collaboratives.

Si vous êtes un employeur souhaitant en savoir plus sur la manière dont vous pouvez contribuer à renforcer le sens au travail au sein de votre organisation, je vous invite à lire l'article suivant : Comment le sens au travail peut-il transformer votre entreprise?